Nutrition : étudiants, stoppez la malbouffe et retrouvez la forme !

Avec le manque de temps, le stress avant les examens et les oraux, le budget qui devient de plus en plus relatif, les étudiants ne remettent plus en question leur alimentation. Ils négligent le petit-déjeuner, les repas sautés. Les étudiants sont en première ligne en ce qui concerne la mauvaise alimentation. Ils mangent des repas insuffisants et non équilibrés. Mais ces jeunes ne sont pas les seuls concernés par ce fléau qui est la malbouffe, les adultes et ainsi que les enfants sont aussi des victimes.

La malbouffe : c’est quoi ?

À titre d’information, la malbouffe peut entraîner la mort. En effet, ce mode d’alimentation affecte l’organisme de l’homme sous plusieurs formes. Mais qu’est-ce que la malbouffe, concrètement ? Connu de son nom anglais « junk food » la malbouffe se traduit donc en ordures, déchets. En question de nutriments, la malbouffe regroupe les aliments riches en gras, en sucre ou en sel et en calories. Mais la malbouffe constitue, généralement, les nourritures mauvaises pour la santé, à cause de la valeur nutritionnelle importante qu’elle fournit. Les aliments sont soit trop gras, soit trop sucrés ou trop salés, ce qui n’est pas sain pour l’organisme.

Les conséquences de la malbouffe

L’alimentation des étudiants est à prendre au sérieux, c’est avec une alimentation équilibrée et saine qu’ils pourront se concentrer sur leurs études. Il faut éviter ces aliments qui sont classés principalement en tant que malbouffe : les produits de restauration rapide et les fast-foods ; les produits industriels ; les plats cuits et prêts à consommer. Quelles sont les conséquences de leur consommation ? Le premier effet direct de la malbouffe est la prise de poids ou l’obésité ; il y a aussi le diabète. L’excès de graisse dans le sang peut boucher les artères et empêcher la circulation du sang qui pourrait ensuite provoquer des maladies cardiovasculaires. En effet, la malbouffe affecte principalement le système sanguin.

Eviter la malbouffe, manger sain !

Il est possible de remédier à la malbouffe, comme toutes autres mauvaises habitudes. Pour cela, il faut opter pour des aliments riches en antioxydants c’est-à-dire les fruits et les légumes. La fameuse phrase « mangez 5 fruits et légumes par jour », il faut la prendre au sérieux, car c’est pour le bien de notre organisme. Il ne faut pas sauter les repas, surtout le petit déjeuner. L’alimentation des étudiants doivent bien suivre les normes afin d’être plus réceptifs et productifs en classe. Ainsi, les produits laitiers, les aliments riches en protéines, en vitamines et les nutriments énergétiques sont fortement conseillés.

Bourses étudiantes mode d’emploi : pour qui, combien, comment ?
Prêts étudiants : une solution pour financer ses études ?